châteaux de France
       Accueil        châteaux Val de Loire        châteaux pour réceptions        châteaux à l'abandon        Contact        Liens
 
 
 
Château de Monts sur Guesnes (Vienne)
 
 

 Situé au sommet d'un mamelon crayeux dominant la rivière la Briande, le château de Monts-sur-Guesnes est aujourd'hui au cœur du village du même nom. Un seigneur de Monts est mentionné dès le début du XIIe siècle. La seigneurie passe au XIIIe siècle dans la famille des Odart, originaire de Verrières, qui en est propriétaire jusqu'au début du XVe siècle. Charles V accorda à Guy Odart des lettres de guet et de garde pour son château de Monts, confirmant ainsi l'existence d'un lieu fortifié. C'est en mars 1480 que le château accueille pour une nuit le roi Louis XI; celui-ci accorde, peu après, "droit de chastel et chastellerie et haulte justice". Les importantes transformations du château et tout particulièrement la construction de la tour cylindreique et de l'aile principale sud témoignent de cette période fastueuse autour de 1500. Vers 1589, Louise de Savonnières, épouse de Martin du Bellay, achète la terre de Monts. Tallemant des Réaux dans ses Historiettes rapporte qu'enfant Charles, fils de Louise et Martin du Bellay, s'amusant avec son frère, passa au travers du plancher de sa chambre ce qui lui occasionna une infirmité ! Charles du Bellay, criblé de dettes, doit céder en 1651 son château à Madeleine de Savonnières, veuve d'Isaac Frézeau de la Frézelière. La terre est érigée en marquisat en 1655. La famille Frézeau de La Frézelière paya un lourd tribut aux guerres de Louis XIV, les trois plaques de marbre blanc apposées dans la chapelle castrale (aujourd’hui église paroissiale, consacrée en 1717) en témoignent. Elles portent la signature N. Coustous fecit (Nicolas Coustou 1658-1733). Au XVIIIe siècle, les Doublet effectuent des modifications, principalement dans les ailes ouest et l'aile de communs nord: repercement de fenêtres et reconstruction de parties de bâtiments. Le 7 octobre 1791, Jean-Pierre Gravier acquiert le château de Monts.
L'aile principale est transformée au siècle dernier en auberge, la chapelle est agrandie d'un collatéral afin de servir d'église paroissiale, les autres corps du bâtiment (aile ouest et nord) sont divisés entre plusieurs propriétaires. Les percements anarchiques du rez-de-chaussée de l'aile principale et du donjon sud-ouest, l'entretien peu satisfaisant des toitures et l'abandon progressif au début du XXe siècle des autres ailes amènent de dramatiques désordres. Malgré le classement MH de la tourelle d'escalier de l'aile principale en 1930, le processus de dégradation s'amplifia en raison des nombreux changements de propriétaires et de l'incapacité de pourvoir aux travaux urgents de conservation. En 1971, la municipalité acquiert l'aile principale sud; le classement étendu à l'ensemble du château, en avril 1979, ne put permettre à temps le sauvetage de la tour sud-ouest qui s'effondre en septembre, entraînant dans sa chute la partie ouest de l'aile principale. L'urgence et la gravité de cet état permirent d'engager dès 1980 des travaux sur les parties hautes de la tour ronde et, en 1982, de la tour carrée nord-ouest. Malgré des étaiements de fortune, une portion de parement de la façade côté place s'effondre en 1987. Depuis 1988, un vaste projet de restauration du château est entrepris. Du château de Monts-sur-Guesnes et de son enceinte fortifiée subsistent des courtines munies de fossés, remblayés depuis. On distingue encore, dans l'épaisseur de la courtine, le chemin de ronde. Des tours sont placées à chaque angle: tour ronde au sud surmontée d'un lanternon, tours quadrangulaires au nord-est et au nord-ouest. Au sud-ouest, les restes d'une tour prise dans l'enceinte sont suffisamment imposants pour que l'on puisse y voir le donjon. A l'état de ruine, il n'a conservé que sa base et le départ de son escalier. L'ensemble forme un quadrilatère dont chaque côté est composé d'édifices de différentes époques, plus ou moins ruinés: logis XVe siècle au sud, chapelle à l'est, une aile ouest appuyée de bâtiments, aile nord où il ne reste qu'une partie de bâtiments, qui confèrent à l'édifice une fonction de plaisance après ses usages militaires et résidentiels. (1)

Éléments protégés MH : l'ensemble des tours, fortifications et bâtiments et l'ancienne chapelle (actuellement église paroissiale): classement par arrêté du 13 avril 1979.

château de Monts, Place Frézeau de la Frézellière, 86420 Monts-sur-Guesnes, tél. 05 49 22 89 81, ouvert toute l'année, accueille l'hôtel de ville de Monts sur Guesnes.

Ce site recense tous les châteaux de France, si vous possédez des documents concernant ce château (architecture, historique, photos) ou si vous constatez une erreur, contactez nous. Licence photo©webmaster"B-E", photos ci-dessous interdites à la publication sur internet, pour un autre usage nous demander.
A voir sur cette page "châteaux de la Vienne" tous les châteaux répertoriés à ce jour dans ce département.

 
 
 
 

chaâteau de Monts-sur-Guesnes

 chaâteau de Monts-sur-Guesnes
 
 

chaâteau de Monts-sur-Guesnes

chaâteau de Monts-sur-Guesnes

chaâteau de Monts-sur-Guesnes  
 
   
 
 


(1)
    Texte de loi sur le droit à l'image des biens (photos)

Sur ce site, tous les châteaux, châteaux forts, manoirs, maisons-fortes, ruines et vestiges importants, chateau hôtel-restaurant, chateaux avec chambres d'hôtes, gîtes, et les châteaux avec salles pour réceptions, vous trouverez la liste de tous les départements en page d'Accueil, mais également une page réservée aux châteaux à l'abandon, en péril, et les châteaux du val de Loire nous avons recensés aussi les châteaux dans les pays francophones, Suisse, Belgique et Grand Duché du Luxembourg voir châteaux Étrangers, et également les châteaux dans des bourgs classés parmi les plus beaux villages de France.

 
(IMH) = château inscrit à l'inventaire supplémentaire des Monuments Historiques, (MH) = château classé Monument Historique
Nos sources proviennent à 60% de la base Mérimée, culture.gouv.fr/culture/inventaire/patrimoine, que nous remercions vivement
 
Copyright ©chateauxdefrance@orange.fr     Tous droits réservés.