châteaux de France
             Accueil          Châteaux Val de Loire          Châteaux pour réceptions          Châteaux à l'abandon          Contact
 
 
 
 

 

 
Château de Faljoie

     Les seigneurs de Faljoie érigent un château fort, clos et fortifié, héritier direct des mottes castrales, avec une fonction plus symbolique que défensive. La première trace écrite d’un homme habitant la seigneurie de Faljoie est celle d’Hugo de Faelijoee, en 1248, et sans nul doute l’un des premiers seigneurs du lieu. Faljoie réapparaît dans les archives le 23 février 1411, appartenant à deux frères, Jehan et Simon Baions, qui effectuent un échange de propriétés. Simon reçoit de son frère "la moitié de leur ostel et l'hebergement de Faillejoye". En 1423, c’est Jean Lauvergnat, seigneur de Luché, qui tient l’hébergement de Faljoie. Au début du XVIIIe siècle, après trois siècles sans éléments historiques Faljoie appartient à la famille de La Broüe de Vareilles, le seigneur de Faljoie est la dame de Monts née Marguerite de la Broüe de Vareilles, mariée à Gabriel Le Pelletier, baron de Monts et ensuite à François Chardeboeuf, seigneur d’Etruchat. Marguerite de la Broüe meurt en 1737 sans postérité, la seigneurie revint à son neveu, François de la Broüe de Vareilles.

Mais criblé de dettes, il vend Faljoie, pour payer un carrossier pour le prix d’une chaise milanaise. Jean-Robert-Louis Bellivier, écuyer, seigneur de Prin, acquiert Faljoie en 1752. Depuis, le domaine n’a cessé d’appartenir à sa descendance. Faljoie se présente aujourd’hui sous la forme d’un logis organisé autour d’une cour intérieure fermée. L’entrée est encadrée de deux tours circulaires. Des bâtiments destinés aux animaux prolongent cette dernière, dans sa partie gauche. Le corps de bâtiment principal est flanqué d’une aile en retour d’équerre à sa gauche et d’une grange à sa droite. Les deux tours d’entrée, équipées de canonnières, peut-être rajoutées, seraient du XVIIe siècle. Elles firent fonction de pigeonnier. Le bâtiment principal, de plan rectangulaire allongé, est percé sur deux niveaux, de cinq travées de baies régulières. L’ensemble est recouvert d’un toit d’ardoises. A l’origine, l’édifice s’étalait sur un seul niveau et c’est au milieu du XIXe siècle qu’Henri de Prin le surélève d’un étage. La cave voûtée, sous l’aile gauche, laisse à penser que c’était ici que se trouvait le logis primitif de Faljoie.

 
château de Faljoie 86600 Saint-Sauvant, propriété privée, ne se visite pas.

Ce site recense tous les châteaux et manoirs de France, si vous possédez des documents concernant ce château, (architecture, historique, photos, etc.) ou si vous constatez une erreur, contactez nous.


Propriétaire de cette demeure, vous pouvez enrichir notre base de données en nous adressant par mail des photos pour illustrer cette page, merci.

Licence photo©webmaster"B-E", libres de droit à condition de nous demander et citer la source. (1)

 
 
 

 

 
 
 
 
 

 

 

 
(1)   
Texte de loi sur le droit à l'image des biens (photos)


Sur ce site, tous les châteaux, châteaux forts, manoirs, maisons-fortes, ruines et vestiges importants, chateau hôtel-restaurant, chateaux avec chambres d'hôtes, gîtes, et les châteaux avec salles pour réceptions, vous trouverez la liste de tous les départements en page d'Accueil, mais également une page réservée aux châteaux à l'abandon, en péril, et les châteaux du val de Loire nous avons recensés aussi les châteaux dans les pays francophones, Suisse, Belgique et Grand Duché du Luxembourg voir châteaux Étrangers, et également les châteaux dans des bourgs classés parmi les plus beaux villages de France.

 

Copyright © webmaster@chateau-fort-manoir-chateau.eu Tous droits réservés