châteaux de France
             Accueil          Châteaux Val de Loire          Châteaux pour réceptions          Châteaux à l'abandon          Contact
 
 
 
 

 

 
Château de Versailles
chateau de versailles

     C'est en 1038 qu'apparaît la première mention de Versailles, dans une carte de l’abbaye Saint Père de Chartres. Hugo de Versaillis est l’un des signataires. Au Xe siècle, des moines défrichent le terrain et fondent l’église prieuré de Saint Julien. En 1429, deux seigneurs, Guy et Pierre de Versailles, sont mêlés à la vie de Jeanne d’Arc. Pierre était à Bourges, quand on examina la Pucelle, quant à Guy, chanoine de Tours, il participa au procès de Jeanne d’Arc. À la fin de la guerre de Cent Ans, le bourg était dans un triste état, ses maisons pillées et dévastées sont abandonnées et le château est en ruine, c’est la famille de Soisy qui relève les bâtiments détruits, composés d’un corps de logis principal et d’une aile en retour, précédés d’un portail encadré de deux tourelles. Le nom d’un bourg, Versaille aux bourg de Galie, apparaît dans un texte daté de 1472.

Les seigneurs de Versailles relevaient directement du Roi. Dominant l’église et le village, leur modeste château se dressait sur la pente sud de la butte sur laquelle sera construit le futur château. En 1475, Gilles de Versailles, cède ses droits sur Trianon à l’abbé de Saint-Germain. L’acte de vente est la 1ère mention de ce nom. Trianon était un village acheté puis détruit par Louis XI dans le but de bâtir sur ces terres du domaine Royal une maison à collationner. Cherchant à fuir en famille le protocole pesant de Paris, le Roi était à Trianon plus proche des siens. Premier caprice royal, Trianon, comme plus tard Marly, demeure un lieu de détente, loin de l’étiquette et des fatigues du pouvoir. En 1561, le domaine est vendu à Martial de Loménie, secrétaire des finances de Charles IX, qui l’agrandit afin d'atteindre 150 hectares.

chateau de versailles
chateau de versailles

Le 24 août 1572, Loménie est assassiné lors de la nuit de la Saint Barthélemy. Albert de Gondi, comte de Retz, un des Florentins qui accompagnent Catherine de Médicis en France, devient propriétaire du château et de la seigneurie de Versailles. En 1616, Albert de Gondi cède la seigneurie à son fils Jean-François de Gondi. En 1623, Louis XIII, le père de Louis XIV, fit construire au milieu des forêts et au sommet d’une butte cernée par des marais insalubres, un modeste logis en brique, pierre et ardoise. S’il constituait son rendez-vous de chasse favori, il ne formait pourtant qu’une construction rustique et utilitaire. La disposition des pavillons et des fossés qui l’entouraient, rappelait certaines constructions féodales. Dans sa petite demeure, Louis XIII recevait de temps à autre sa mère, Marie de Médicis et son épouse Anne d’Autriche. Elles ne faisaient qu’y passer sans jamais y coucher.

Le premier "château" de Versailles s’élevait au fond de l’actuelle cour de marbre. Le corps de bâtiment principal mesurait 24m de long sur 6m de profondeur et se limitait de chaque côté à deux ailes basses. La chambre du roi occupait le centre de l’édifice, emplacement qui correspondra par la suite avec celui du lit de Louis XIV. En effectuant des fouilles dans la cour du Grand commun, une équipe de l'Inrap a exhumé les vestiges du jeu de paume de Louis XIII. La découverte est unique. Le 8 avril 1632, Louis XIII achetait le domaine de Versailles à Jean François de Gondi, archevêque de Paris, oncle du cardinal de Retz et héritier d’Albert. Le roi ne fit l’acquisition de ce château que pour le démolir et ainsi étendre le panorama de la résidence royale. Dans le même temps, il acheta de nouveaux terrains et étendit ses terres de chasse.

chateau de versailles
chateau de versailles

Le pavillon bâti à la hâte sur les terres de Jean de Soisy, devenait étriqué, et le 26 mai débutèrent des travaux d’agrandissement dirigés par l’ingénieur architecte Philibert le Roy, les travaux furent achevés en 1634 et Louis XIII prit possession de ses nouveaux appartements. À partir de 1636 le roi multiplia ses séjours et profita du confort de sa nouvelle maison et de l’agrément de ses jardins. Le nouveau château reçut sa première décoration florale, les jardins furent agencés "à la française" par Boyceau et Menours, décorés d’arabesques et d’entrelacs. Sentant sa mort approcher, Louis XIII déclara en 1643: "Si Dieu me rend la santé, sitôt mon dauphin en âge de monter à cheval, et en âge de majorité, je le mettrai à ma place, et me retirerai à Versailles avec quatre de nos pères pour m’entretenir de choses divines", le 14 mai, il rendit l’âme laissant le royaume à son fils, trop jeune pour gouverner.

Versailles cesse alors d'être une résidence royale pendant 18 ans. Au début de son règne Louis XIV ne trouva aucune maison royale qui le satisfasse pleinement, il habita le Palais Royal, le Louvre, les Tuileries, il essaya de se fixer à Vincennes, à Saint-Germain-en-Laye au Château Neuf et au Château Vieux puis séjourna à Fontainebleau. Il compara les avantages et les inconvénients de ses châteaux, et pour pallier leurs incommodités, y entreprit d’importants travaux, mais dans aucun ne se sentit à l’aise. En 1651, Louis XIV effectua sa première visite à Versailles. C’est alors que se produisit le coup de foudre. Dans un premier temps, la demeure constitue seulement un refuge pour les amours du souverain. Il y emmène sa maîtresse Louise de La Vallière. Le 25 octobre 1660, il conduit à Versailles son épouse, la reine Marie Thérèse. Après la mort du cardinal de Mazarin en 1661, le roi prit le pouvoir.

chateau de versailles
chateau de versailles

De nouveaux travaux débutèrent. De 1661 à 1662 le roi consacra un million cent mille livres. Louis Le Vau fut chargé de reconstruire les communs, André Le Nôtre créa l’Orangerie et Charles Errard et Noël Coypel commencèrent les travaux de décoration des appartements. À cette époque, Versailles n’était qu’une résidence d’agrément, où des fêtes étaient données dans les jardins, le Louvre demeurant le palais royal. Les premières festivités furent données au château en mai 1664. Molière présentera les Lettres françaises en créant les trois premiers actes du Tartuffe et la Princesse d'Élide. Louis XIV fit aménager Versailles de façon à pouvoir y passer plusieurs jours avec son "Conseil", entre 1664 et 1666. Il décida de conserver le château initial bâti par Louis XIII, plus pour des raisons financières que sentimentales.

Le Vau tripla la superficie du château, qui fut décoré avec beaucoup de luxe, en reprenant notamment le thème du soleil omniprésent à Versailles. Les jardins, particulièrement appréciés par le Roi, virent leur superficie accrue, et furent ornés de sculptures de Girardon et Le Hongre. Les premières statues sont installées en 1665 dans le jardin et la grotte de Téthys construite. La première orangerie, la ménagerie et la grotte de Téthys ne résistèrent pas à l’épreuve du temps. Seuls le groupe "d’Apollon servi par les nymphes" et "les chevaux du Soleil " rappellent la grotte de Téthys. Deux ans plus tard, le creusement du Grand canal commença. André Le Nôtre conçoit l’élargissement de l’allée centrale et prend en charge les jardins et les aménagements des extérieurs. Il collabore avec les Francine, fils d’ingénieurs italiens, pour la construction des installations hydrauliques.

chateau de versailles
chateau de versailles

Lors les fêtes de 1664 et 1668, les courtisans mesurèrent l’incommodité du château car beaucoup ne trouvèrent pas de toit pour dormir. Le Roi, désireux d’agrandir celui-ci, confia cette tâche à Le Vau qui présenta un premier projet prévoyant la destruction du château primitif et son remplacement par un palais à l’Italienne. Le deuxième projet était d’agrandir le château côté jardin, par une enveloppe de pierre. Sur les conseils de Colbert, le roi opta pour la deuxième solution. De 1668 à 1670, Le Vau entreprit la construction d'une "enveloppe" qui consistait en un second bâtiment qui encerclait le premier château. De part et d’autre de vieux château, le Grand Appartement du Roi au Nord, et de la Reine au sud, furent placés symétriquement. Une vaste terrasse, face aux jardins, s’étendait entre les deux. Momentanément conservé, le château s’embellissait.

Les façades s’ornaient de colonnes de marbre de Rance, de balcons en fer forgé doré et de bustes posés sur des balustrades, les toits portaient des ornements et la cour fut dallée de marbre. Côté ville, le bâtiment des communs fut surélevé et relié au château Louis XIII par une suite de pavillons pour former la Cour Royale que ferme une grille dorée. Les extrémités des anciens communs reçurent un péristyle de colonnes surmonté de statues. Les nouvelles constructions triplaient la superficie du château. À la mort de Le Vau, le 11 octobre 1670, les travaux furent conduits par François d'Orbay désigné par Colbert. Le souhait de Louis XIV se réalisa, le château de Louis XIII restait intact du côté ville mais disparaissait du côté jardin, caché par les nouveaux bâtiments. Désormais on distinguera le Château Vieux de Louis XIII du Château Neuf élevé par son fils.

chateau de versailles
chateau de versailles

Les longues façades furent ponctuées par des avant-corps et divisés dans la hauteur. La façade ouest fut occupée, au premier étage, par une terrasse calée par le pavillon du roi au nord et le pavillon de la reine au sud. Tout comme les architectes de Chambord, le Vau puisa son inspiration dans les modèles italiens mais les volumes, les proportions et l’ornementation en firent une œuvre de l’esprit français.
Le rez-de-chaussée, constitué par un soubassement souligné par les lignes horizontales des refends, s’éclaire par des fenêtres cintrées sur les parterres. L’étage fut pourvu de colonnes ioniques, de niches et de hautes fenêtres rectangulaires, cintrées par Mansart. Cet étage reçut un décor sculpté : statues placées dans les niches et bas reliefs rectangulaires surmontant les fenêtres. Le deuxième étage, ou attique, reçut une décoration d’ordre corinthien et fut surmonté d’une balustrade.

La "Galerie des Glaces" fut élevée sur l’ancienne terrasse du Château Neuf, entre 1678 et 1684. La décoration fut confiée à Charles Le Brun. Le roi rêvait de construire à Versailles une de ces grandes galeries alors à la mode. En fermant la terrasse de Le Vau par une longue façade, dont les lignes architecturales reprennent celles du Château Neuf, Mansart bâtira la Galerie des Glaces. La grande galerie, limitée au nord par le salon de La Guerre et au sud par le salon de la Paix, s’étend sur 73 m de longueur elle occupe la façade ouest du Château neuf et servira de passage entre les appartements du Roi et ceux de la Reine. La création de la galerie des Glaces va avoir une grande conséquence: l’appartement du roi est déporté dans le château vieux, l’appartement du Soleil deviendra le Grand Appartement et sera utilisé pour les réceptions.

chateau de versailles
chateau de versailles

En 1678 pose des premières pierres de l’aile sud destinées à loger les courtisans. La façade sur les jardins est remaniée. Un miroir au cadre en bronze doré, ciselé par Cucci a été placé dans la chambre des bains. Deux cuves allongées, en marbre blanc enrichi de bronzes dorés furent ajoutées dans le cabinet des bains. Début des travaux de la pièce d’eau des Suisses et du bassin de Neptune, et les terrassements au doublement du parterre du Midi et à la construction de la Nouvelle Orangerie. En 1679, la galerie des Glaces, le salon de la Guerre et de la Paix remplacent la terrasse et les cabinets du Roi et de la Reine. Le bâtiment central, du côté de la Cour de marbre, est surmonté d’un étage, une horloge encadrée de statues de Mars et d’Hercule ornent la façade. Orbay commença la construction d’un second escalier destiné à faire pendant à l’escalier des Ambassadeurs, l’escalier de la Reine.

De l’escalier des Ambassadeurs, seules nous sont resté les deux portes qui ouvraient dans le Grand Appartement, le buste de Louis XIV et le Silène antique. Dès l’achèvement des ailes des Ministres, on entreprit la construction des Grandes et des Petites Écuries, les travaux se poursuivirent dans les jardins qui s’enrichissent de statues et de nouveaux bosquets. En 1681 Le Brun acheva la décoration des Grands Appartements. La machine de Marly pompa l’eau de la Seine. Les perspectives furent élargies. Excavation du Grand Canal et de la pièce d’eau des Suisses. Multiplication des bosquets, des fontaines dans les jardins au prix de longs travaux d’adduction d’eau, et ainsi naissaient les jardins à la française. Les grands sculpteurs décorèrent ces espaces avec des statues de marbre et de bronze. Louis XIV n’a plus la patience d’attendre la fin des travaux.

chateau de versailles
chateau de versailles

Le 6 mai 1682, Louis XIV quitte Saint Cloud et s’installe à Versailles. Le château devint officiellement la résidence du Roi de France, installé dans l'édifice en chantier, la galerie des Glaces était encombrée par les échafaudages de Charles Le Brun, et pour la traverser il devait emprunter un passage pratiqué entre les poutrelles. L’un des problèmes de Versailles sera le logement des courtisans. Si Versailles est le symbole de la puissance de Louis XIV, il ne faut pas perdre de vue que ce n’est qu’à 44 ans qu’il s’y établit. Entre 1685 et 1689, une véritable fièvre constructrice donna naissance : à l’orangerie qui remplaça celle de Le Vau, elle fournissait 3000 arbustes et 150 000 plantes florales chaque année, aux écuries, au Grand Commun, à l’aile nord des courtisans... Vus des jardins, les trois bâtiments distincts composaient un ensemble harmonieux.

La façade se développait sur une longueur de 670 mètres, les deux nouveaux bâtiments accueillaient les Princes et les courtisans, les écuries, les carrosses et le logement des domestiques. La grotte de Téthys fut détruite. Deux ans après l’installation de la Cour, près de 30 000 ouvriers et 6000 chevaux s’affairaient sur les différents chantiers de Versailles, on bâtit une colline afin de porter les 680 mètres de longueur du château. Une forêt entière fut plantée. Jules Hardouin Mansart coordonnait l’immense chantier. La facture s’élèvera à environ 80 millions de livres. Le village de Versailles se transforma en véritable ville qui se construisait dans l’axe du château et des jardins, les 5000 courtisans érigeaient en ville des hôtels où furent logés leurs serviteurs et leurs équipages. En 1686, Le Brun achève la décoration de la galerie des Glaces.

chateau de versailles
chateau de versailles

Le Roi qui se lasse du Trianon de porcelaine fait bâtir en 1687, par Hardouin Mansart, sur le site, un palais de marbre, de porphyre et des jardins, le Grand Trianon est né, Louis XIV surveilla de si près les travaux qu’il semblait le véritable architecte du lieu. En 1689, dans le nouveau Versailles, l’accès aux appartements de la Reine se faisait par l’escalier de marbre (escalier de la Reine). Le palier s’ouvrait dans les deux salles des gardes du Corps, l’Antichambre, le Grand Cabinet et la Chambre qui donnait dans le salon de la Paix. Cet ensemble se développait sur la façade sud. Les nouveaux appartements du roi se développaient autour de la Cour de Marbre. L’appartement officiel dit "Appartement du Roi" occupait les ailes sud et ouest du château de Louis XIII et "l’Appartement Intérieur" était installé dans l’aile nord.

L’appartement du Roi se composait de sept pièces, la septième formant la jonction avec l’Appartement Intérieur. Au centre du château fut installé le salon du Roi (chambre Louis XIV), l’appartement se terminait par le cabinet du Conseil et le cabinet des Termes ou des Perruques (deux pièces situées à l’emplacement de l’actuel salon du Conseil). De 1683 à 1686 l’appartement des collections. En 1683, dans un appartement, interdit à toute personne non autorisée, les architectes aménagèrent des salons et des cabinets destinés à recevoir des chefs d’œuvres et les collections du Roi, dans le salon ovale, le Cabinet aux tableaux, le Cabinet aux coquilles, on exposa toutes sortes d’objets d’art et de riches curiosités, les murs portaient des tableaux de la Collection Royale. Ces pièces faisaient partie de l’appartement des Collections qui se terminait par le Cabinet des Médailles.

chateau de versailles
château de Versailles

D’après la description de Melle de Scudéry, ce dernier était éclairé par des lustres de cristal de roche et on pouvait admirer de grands vases garnis d’or et de diamants, des bustes et des figures antiques, une nef d’or garnie de diamants et de rubis (c’est la nef de Louis XIV qu’on voit peinte au plafond du salon de l’Abondance), des porcelaines de Chine et du Japon, des vases de turquoise, d’émeraude, de jade, d’agate, de girasol, de jaspe d’Allemagne et d’Orient, de pierre d’étoile, de cornaline, de crisolite, des figures grotesques de perles, d’émeraude et de rubis, des vases de conques de perles, des tableaux, des miroirs, des statues d’animaux antiques, un grand vase de jaspe dont la figure est une espèce d’ovale qui servit au baptême de Charles Quint. Une partie de ces trésors fut transportée au cabinet des Médailles à la Bibliothèque de Paris sur ordre de Louis XV.

Le reste fut dispersé durant la Révolution. La galerie d’Apollon, au Louvre, a recueilli de très belles pièces des collections de Louis XIV : vases en cristal de roche, en matières précieuses et aussi de petits groupes de bronze. L’année 1683 fut endeuillée par la décès de la reine Marie-Thérèse et par celui de Colbert. La surintendance des Bâtiments passera entre les mains de Louvois qui n’aime pas Le Brun et qui introduira Mignard à Versailles. En 1684, l’appartement des collectionneurs s’agrandit par l’annexion de l’ancien appartement de Montespan, transformé en une galerie que décora Mignard qui trouva dans cette galerie l’occasion de rivaliser avec Le Brun. Il peignit le plafond en s’inspirant du thème d’Apollon et de Minerve, il décora également les plafonds des deux petits salons de la galerie, le sol était un parquet de bois précieux, les murs étaient tendus d’étoffes somptueuses.

château de Versailles
château de Versailles

C'est dans cette pièce que Louis XIV exposa les pièces maîtresses de sa collection de tableaux. Cette collection de chefs d’œuvre était si considérable, on accrochait les tableaux par roulement. Dans ce cadre précieux, le roi s’attardait à contempler la Joconde. En 1700, le duc d’Anjou, petit-fils de Louis XIV, est proclamé roi d’Espagne et il prend le nom de Philippe V d’Espagne. En 1701, transformation des appartements du Roi. La chambre se place au centre du château. L’Antichambre des Bassan et la Chambre de 1689 furent réunis pour former la Chambre à l’œil-de-bœuf. Elles furent magnifiquement meublées et tendues de riches étoffes, les plafonds non peints formèrent des calottes blanches. La construction de la chapelle, dédiée à Saint Louis, débuta en 1689. Elle fut interrompue par la guerre, reprise en 1699 par Jules Hardouin Mansart, il mourut durant les travaux en 1708.

Elle fut achevée en 1710 par son beau frère Robert de Cotte. En 1715, le nouveau roi n’étant qu'un enfant, son tuteur Philippe d’Orléans (dit le Régent) quitta Versailles et s’installa dans sa résidence parisienne du Palais Royal et la Cour aux Tuileries. Pierre le Grand, tsar de Russie, visita Versailles et résida au Grand Trianon en 1717. Agé de 12 ans, Louis XV se réinstalla au château de Versailles en 1722, dans les appartements Louis XIV. Le souverain se montra soucieux de faire respecter les traditions de Versailles. L’ère des grandes constructions était révolue et le château ne retrouva plus le lustre des années Louis XIV. De 1761 à 1768 Ange Jacques construit le Petit Trianon, en 1770, le 16 mai, mariage du dauphin (futur Louis XVI) avec Marie Antoinette de Lorraine, archiduchesse d’Autriche, célébré dans la chapelle royale...

chateau de versailles
chateau de versailles

 
château de Versailles 78000 Versailles, tél : 01 30 83 78 00, ouvert du mardi au dimanche, du 1er avril au 1er novembre de 9h à 18h30 et du 2 novembre au 31 mars de 9h à 17h30. Fermé le lundi, les 1er janvier, 1er mai, 25 décembre et lors de cérémonies officielles.
 
Ce site recense tous les châteaux et manoirs de France, si vous possédez des documents concernant ce château, (architecture, historique, photos, etc.) ou si vous constatez une erreur, contactez nous.

 
Licence photo©webmaster"B-E", libres de droit à condition de nous demander et citer la source. (1)

 
 
 

 

 
 

 

 
 
 

 
(1)   
Texte de loi sur le droit à l'image des biens (photos)


Sur ce site, tous les châteaux, châteaux forts, manoirs, maisons-fortes, ruines et vestiges importants, chateau hôtel-restaurant, chateaux avec chambres d'hôtes, gîtes, et les châteaux avec salles pour réceptions, vous trouverez la liste de tous les départements en page d'Accueil, mais également une page réservée aux châteaux à l'abandon, en péril, et les châteaux du val de Loire nous avons recensés aussi les châteaux dans les pays francophones, Suisse, Belgique et Grand Duché du Luxembourg voir châteaux Étrangers, et également les châteaux dans des bourgs classés parmi les plus beaux villages de France.

 
Copyright ©webmaster@chateau-fort-manoir-chateau.eu     Tous droits réservés.