châteaux de France
             Accueil          Châteaux Val de Loire          Châteaux pour réceptions          Châteaux à l'abandon          Contact
 
 
 
André Le Nôtre

 

 

    Petit-fils de Pierre Le Nôtre, jardinier des Tuileries en 1592, et fils de Jean, jardinier en chef de Louis XIII, il se forme dans l'atelier de Simon Vouet et dans celui de François Mansart. En 1637, il est nommé jardinier en chef des Tuileries. En 1638, il est premier jardinier du Luxembourg, puis directeur en 1646. Gendre de François Langlois en 1640, sieur du Hamel, conseiller ordinaire de l'artillerie de France, il est promu dessinateur  des plans en 1645, contrôleur général des Bâtiments du roi en 1656 puis anobli en 1675. Urbaniste, il conçoit pour Paris un axe directeur allant de Vincennes à Saint-Germain-en-Laye, plante les boulevards, aménage les Champs-Élysées. La réalisation de 1656 à 1661 de son parc du château de Vaux le Vicomte, reste une composition à perspective fermée ; les transformations des jardins de Versailles et des Tuileries, à partir de 1661, marquent la deuxième étape de son style, par la création des perspectives ouvertes à l'infini. Ses travaux aux châteaux de Chantilly et Sceaux ont fait aussi de ces parcs des créations originales, et les transformations de Fontainebleau, de Saint-Germain-en-Laye, de Saint Cloud, de Meudon témoignent de sa faculté d'adaptation.

Invité par le roi d'Angleterre il se rend à Londres en 1662. Ses conseils sont sollicités par le Landgrave de Hesse pour Kassel, par les souverains de Suède et de Hollande. Il se refuse au travail à distance, mais délègue souvent certains de ses élèves, tel son neveu Claude Desgots, pour diriger des travaux. En 1679, il se rend en Italie. Jardinier, architecte, urbaniste et ingénieur, Le Nôtre sait tirer parti des découvertes scientifiques soumettant  ses travaux aux lois de "l'optique et de l'hydraulique". Pénétré d'esprit classique, il adopte le thème du Grand Canal, issu du Canope des jardins de Tibur, comme motif essentiel de ses compositions à Vaux le Vicomte, Versailles, Chantilly et Sceaux. Dans l'esprit de son temps, il fait de ces plans d'eau une source de lumière : canaux, bassins ou miroirs réfléchissent  les rayons lumineux et donnent  aux paysages une qualité incomparable. Il règle la proportion des différentes parties en fonction des lois de l'optique, qui, selon les cas, lui permettent d'allonger ou de raccourcir les perspectives.

chateau de versailles
 
 
 
 
 

 

 

 
(1)   
Texte de loi sur le droit à l'image des biens (photos)


Sur ce site, tous les châteaux, châteaux forts, manoirs, maisons-fortes, ruines et vestiges importants, chateau hôtel-restaurant, chateaux avec chambres d'hôtes, gîtes, et les châteaux avec salles pour réceptions, vous trouverez la liste de tous les départements en page d'Accueil, mais également une page réservée aux châteaux à l'abandon, en péril, et les châteaux du val de Loire nous avons recensés aussi les châteaux dans les pays francophones, Suisse, Belgique et Grand Duché du Luxembourg voir châteaux Étrangers, et également les châteaux dans des bourgs classés parmi les plus beaux villages de France.

 
Copyright ©webmaster@chateau-fort-manoir-chateau.eu     Tous droits réservés.