châteaux de France
       Accueil        châteaux Val de Loire        châteaux pour réceptions        châteaux à l'abandon        Contact        Liens
 
 
 
Maison-forte de Brotel
 
 

     Probablement construite par la famille Laure, la maison forte aurait été élevée au XIIIe siècle, sa première mention date de 1247 dans un texte mentionnant Guichard Laure. Elle devait à l'origine se réduire à un massif de plan quadrangulaire complété par un mur d'enceinte. Ce massif correspond à la partie centrale de l'aile est qui conserve des consoles de mâchicoulis. La maison forte a été agrandie aux XVe et XVIe siècles au nord et au sud du noyau d'origine. Les communs ont été bâtis en 1554 (date portée sur la clé de l'arc), alors qu'elle appartenait encore à la famille Laure. A la fin du XVIe siècle, elle est vendue à la famille Putrain, propriétaire de la maison-forte d'Amblérieu. Elle échappe aux destructions révolutionnaires et est vendue en 1794 avec les biens de Claude-Marc de la Poype. En 1881, le baron Raverat indique qu'elle est la propriété d'une famille d'ouvriers lyonnais qui y ont installé deux métiers de velours. Edouard Herriot, qui avait acquis cette propriété en 1938, y fut assigné à résidence en 1942 par le gouvernement Laval.
La maison-forte est construite sur un piton rocheux dominant le val d'Amby. Les bâtiments se développent autour d'une cour haute, fermée à l'est par un mur d'enceinte et accessible par un portail en arc brisé. Le logis, construit dans l'angle nord-est, est desservi par un escalier en vis sans jour, logé dans une tourelle demi-hors-oeuvre. Il se compose d'un massif quadrangulaire central conservant une partie des consoles des mâchicoulis en façade Est ainsi que la porte haute d'origine. Dans l'angle sud-ouest de la cour haute se trouve un corps de logis en partie détruit, desservi par un escalier en vis sans jour placé dans une tourelle hors-oeuvre. La maison forte est précédée à l'est d'un vaste espace dans lequel se trouve le pigeonnier, au sud, et les bâtiments des communs, au nord. L'accès à la cour basse se fait par un portail monumental en arc segmentaire.

maison-forte de Brotel 38118 Saint-Baudille-de-la-Tour, propriété privée, ne se visite pas, visible de l'extérieur.

Ce site recense tous les châteaux de France, si vous possédez des documents concernant ce château (architecture, historique, photos) ou si vous constatez une erreur, contactez nous.

Nous remercions chaleureusement M. Pierre Cochet pour les photos qu'il nous a adressées pour illustrer cette page.

 
 
 
 
 Maison-forte de Brotel  Saint-Baudille-de-la-Tour  Maison-forte de Brotel  Saint-Baudille-de-la-Tour
 
 
 
   
 


(1)   
Texte de loi sur le droit à l'image des biens (photos)


Sur ce site, tous les châteaux, châteaux forts, manoirs, maisons-fortes, ruines et vestiges importants, chateau hôtel-restaurant, chateaux avec chambres d'hôtes, gîtes, et les châteaux avec salles pour réceptions, vous trouverez la liste de tous les départements en page d'Accueil, mais également une page réservée aux châteaux à l'abandon, en péril, et les châteaux du val de Loire nous avons recensés aussi les châteaux dans les pays francophones, Suisse, Belgique et Grand Duché du Luxembourg voir châteaux Étrangers, et également les châteaux dans des bourgs classés parmi les plus beaux villages de France.

 
 
(IMH) = château inscrit à l'inventaire supplémentaire des Monuments Historiques, (MH) = château classé Monument Historique
Nos sources proviennent à 60% de la base Mérimée, culture.gouv.fr/culture/inventaire/patrimoine, que nous remercions vivement
Copyright ©chateauxdefrance@orange.fr     Tous droits réservés.