chateaux de France
             Accueil          Châteaux Val de Loire          Châteaux pour réceptions          Châteaux à l'abandon          Contact
 
 
 
 

 

 
Manoir de la Houlette

  La première mention recensée concernant le manoir de la Houlette à Quettetot figure dans le registre des fiefs de Philippe Auguste, rédigé vers 1210, peu après l'annexion de la Normandie au domaine royal. Le "feodum de Holeta" était alors tenu par Robert de Silly pour un tiers de fief chevalier mouvant de la baronnie de Bricquebec. Le premier successeur connu de Robert est Pierre de Silly, qui figure en 1259 comme donateur d’une rente sur le moulin de Longueville, situé à Saint-Germain-le-Gaillard, au profit de l’abbaye du Voeu. Vient ensuite Gautier 1er de Silly, vivant en 1289, qui serait mort en 1323. Le Pouillé de la cathédrale de Coutances, rédigé en 1332, indique que le droit de patronage de la chapelle manoriale revenait alors aux héritiers de Gautier de Silly. Le successeur de Guillaume est Gautier II de Silly, vivant en 1371. Il épousa Philipotte de Lanquetot, issue d'une famille établie au Vrétot, à Quettetot et dans les environs immédiats. En mars 1432 Gautier III de Silly est alors cité pour avoir fieffé des terres lui appartenant près du manoir de Lanquetot, sur la paroisse du Vrétot.

La Houlette occupe le rebord d'une colline boisée, au coeur de l'une des portions de ce qui fut jadis la forêt baronniale des seigneurs de Bricquebec. Les bâtiments sont établis au sommet d’une déclivité naturelle, située entre la vallée et le plateau où se concentre l'essentiel des terres labourables. Cette implantation présente une valeur défensive, que devait initialement renforcer une clôture reliant des bâtiments regroupés autour de la cour manoriale. Le logis est constitué d'un bâtiment rectangulaire doté d'une aile formant retour à l'aplomb du pignon ouest. L'élévation comprend deux niveaux. Le rez-de-chaussée est partiellement surélevé sur un étage de soubassement permettant de rattraper le dénivelé naturel du sol. Le gros-oeuvre est constitué de moellons de grès. Seuls les encadrements des baies et certains éléments de chaînage sont en pierre de taille, calcaire d'Yvetot-Bocage ou grès clair à grain fin de la région des Pieux. L'analyse de ce bâtiment permet principalement de distinguer deux phases anciennes de construction.

La première est réalisée au XIVe siècle, le logis abritait une pièce unique sous charpente apparente prenant appuis aux trois-quarts de sa longueur sur un niveau de soubassement, servant à compenser la déclivité du terrain d'ouest en est. Lors de la deuxième phase, des environs de 1450, le volume du logis a été subdivisé par l'insertion d'un mur de refend et d'un étage d’habitation. Les transformations apportées au XIXe siècle, vraisemblablement contemporaines de la construction d'un logement de fermier en dépendance, étaient notamment destinées à adapter l'étage de l'ancien logis seigneurial à une fonction de stockage agricole. Au cours de ces modifications, on a descendu le niveau du sol de la pièce sur un cinquième environ de sa surface et l'on a subdivisé la salle du rez-de-chaussée par une cloison.La construction d'une nouvelle maison d'habitation, construite à l'intérieur de la cour manoriale dans les années 1970, a pour le reste permis de préserver le logis médiéval, dont seule l'extrémité orientale a été réaménagée intérieurement.

 
manoir de la Houlette 50260 Quettetot, propriété privée, ne se visite pas.

Ce site recense tous les châteaux et manoirs de France, si vous possédez des documents concernant ce château, (architecture, historique, photos, etc.) ou si vous constatez une erreur, contactez nous.


Propriétaire de cette demeure, vous pouvez enrichir notre base de données en nous adressant par mail un historique détaillé et des photos pour illustrer cette page, merci.

Licence photo©webmaster"B-E", libres de droit à condition de nous demander et citer la source. (1)
 

 
 
 

 

 
 
 
 
 

 

 


(1)   
Texte de loi sur le droit à l'image des biens (photos)


Sur ce site, tous les châteaux, châteaux forts, manoirs, maisons-fortes, ruines et vestiges importants, chateau hôtel-restaurant, chateaux avec chambres d'hôtes, gîtes, et les châteaux avec salles pour réceptions, vous trouverez la liste de tous les départements en page d'Accueil, mais également une page réservée aux châteaux à l'abandon, en péril, et les châteaux du val de Loire nous avons recensés aussi les châteaux dans les pays francophones, Suisse, Belgique et Grand Duché du Luxembourg voir châteaux Étrangers, et également les châteaux dans des bourgs classés parmi les plus beaux villages de France.

 
Copyright ©webmaster@chateau-fort-manoir-chateau.eu     Tous droits réservés.